Page spéciale

bandeau 08

En raison de l'épidémie de COVID 19, l'Institut Saint-Laurent est fermé à partir du lundi 16 mars et jusqu'à nouvel ordre.

Retrouvez toute l'information sur cette page, que nous mettons à jour régulièrement

Dernière mise à jour Mercredi 6 mai - 16h30
 

A PARTIR DU 5 MAI 2020 : OUVERTURE D’UNE PLATEFORME DE SOUTIEN ET D’ECOUTE DES PROFESSIONNELS ET DES APPRENANTS DES ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MEDICO-SOCIAUX RHONE ALPES POUR FAIRE FACE AUX CONSEQUENCES DE L’EPIDEMIE DE COVID-19

Mesdames et Messieurs les employeurs, responsables de service, coordinateurs d’équipe, Mesdames et Messieurs les professionnels, Mesdames et Messieurs nos apprenants et anciens apprenants de l’Institut Saint-Laurent,

tous engagés chaque jour depuis des semaines, malgré la crise inédite et indicible, sanitaire, mais aussi sociale, auprès des personnes vulnérables,

Nous souhaitons tout d’abord que votre santé soit préservée, ainsi que celles de vos proches, de vos équipes, de vos collègues et des personnes accueillies dans vos structures.

L’Institut Saint-Laurent sait toute votre mobilisation pour vous adapter en des temps records à cette situation sans précédent, toute votre abnégation devant les mesures à prendre et les solutions à inventer, et toute la souffrance pouvant mettre à mal votre empathie, votre professionnalisme, vos valeurs.  

C’est pourquoi, l’Institut Saint-Laurent, très touché par ce que vous représentez, de manière bien prégnante aujourd’hui, pour une société mise à mal, a souhaité contribuer, par ce qu’il est et ce qu’il peut faire, à l’effort et à la charge institutionnelle, sociétale, mais aussi plus humblement, physique, morale, émotionnelle qui vous sont demandés au quotidien.

A partir d’aujourd’hui, l’Institut Saint-Laurent ouvre une plateforme d’écoute et de soutien à tous les professionnels des établissements sociaux et médico-sociaux de son réseau, confrontés à cette crise.

Elle ne se substitue pas aux plateformes COVID-19 en place, mais propose une écoute, peut-être, plus spécifique à la fonction éducative et sociale.

En effet, la situation sanitaire extraordinaire que vous vivez aujourd’hui, chacun de votre place et dans vos fonctions respectives, modifie grandement l’intervention sociale et médico-sociale. Les conditions d’exercice de la professionnalité, ainsi que les environnements de travail sont impactés, voire dégradés. L’urgence de la situation, et le nécessaire maintien de l’accompagnement peuvent engendrer de la souffrance, voire des états de stress post-traumatique chez les professionnels ainsi mobilisés. C’est à partir de ce constat que cette plateforme d’écoute des professionnels a été envisagée.

L’intention de ce dispositif, temporaire, anonyme, gratuit et inconditionnel, est d’éviter l’accumulation de la souffrance en proposant un lieu où celle-ci puisse s’exprimer et se déposer, voir se penser et se panser.

Cette plateforme s’envisage ainsi comme un lieu de dépôt et de tri.

En effet, la fonction de l’écoutant, est de favoriser l’expression de la souffrance et d’accompagner la personne à effectuer un premier travail de tri.

Ainsi, charge à l’écoutant d’aider la personne à distinguer entre ce qui est utile à la poursuite de l’exercice professionnel et ce qui est inutile, voire nocif.

Au-delà des objectifs formels, il s’agit bien d’exprimer un élan de solidarité envers les professionnels des établissements sociaux et médico-sociaux de notre réseau, et de leur permettre de penser l’incertitude ou l’indicible auxquels ils sont confrontés aujourd’hui.

S’appuyant sur notre confiance mutuelle, dans cette période si singulière et inouïe, nous vous proposons de diffuser cette information à vos équipes, vos collègues, vos partenaires…

Cette période de crise inédite nous touchant tous, appelle à la solidarité de tous.

Prenez bien soin de vous, de vos proches, de vos équipes, de vos collègues et des personnes accueillies dans vos structures.

Institut Saint-Laurent - Ecully - Le 5 mai 2020

ISL PLATEFORME COVID19

 

POINT SUR LES EPREUVES D’ADMISSION AUX FORMATIONS DE MONITEUR EDUCATEUR ET D’ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL 

Depuis la mise à jour de ce point datant du jeudi 21 avril 2020, les organismes de formation en travail social, dont fait partie l’institut Saint-Laurent, n’ont toujours pas reçu les textes règlementaires et rectificatifs de la DGCS concernant l’assouplissement exceptionnel des modalités de sélection pour toutes les entrées en formation aux diplômes d’Etat en 2020, ce qui bloque la poursuite des campagnes de sélections.

Ce blocage sans textes de cadrage ou d’assouplissement des arrêtés du 29 janvier 2016 relatif à la formation conduisant au diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social, et du 20 juin 2007 relatif au diplôme d'Etat de moniteur-éducateur, interdit tout organisme de formation en travail social d’aller plus loin dans la poursuite des sélections des candidats pour une rentrée en septembre 2020.

De nombreux candidats ayant passé les épreuves de sélection avant les fermetures administratives des organismes de formation sont malheureusement mis en attente. De plus, conformément aux arrêtés en vigueur, et en rapport au nombre de places agréées pour l’entrée en formation dans les filières initiales, comme dans les filières de formations continues et en apprentissage, l’Institut Saint Laurent ne peut légalement, à ce jour, prononcer d’admission définitive, car il doit être établi un classement en fonction des notations obtenues à la toute fin de la campagne de sélection, pour rendre public les décisions d’admissions après délibération d’une commission finale.

Il est attendu ces textes rectificatifs de la DGCS concernant l’assouplissement exceptionnel des modalités de sélection aux alentours du 18 mai 2020.

Tous les candidats inscrits à l’Institut Saint-Laurent pour les sélections aux formations de moniteur éducateur et d’accompagnant éducatif et social seront informés, dès déblocage de la situation.

Quoi qu’il en soit, les inscriptions aux épreuves de sélections restent prolongées jusqu'au 15 juin 2020.

L’Institut Saint-Laurent est bien conscient des difficultés et du stress que cette situation exceptionnelle peut occasionner pour les candidats. Il s’engage à leur proposer, dès le retour à son activité, une nouvelle organisation des admissions dans les meilleures conditions possibles.

 

L’INSTITUT SAINT-LAURENT ET LES RESEAUX DON BOSCO SE MOBILISENT CONTRE LE COVID-19

ISL ARTICLE PROGRES 260420 

Merci au Progrès de l'Ouest lyonnais pour la rédaction de cet article (paru le 25 avril) sur la mobilisation à Ecully des apprenants de l'Institut Saint-Laurent et des élèves du Collège Le Sacré Coeur.

Précision : les apprenants en formation à l’Institut Saint-Laurent (ES, ME, AES) ne sont pas, en réalité, des « étudiants ».

Ils sont des apprenants (appellation québécoise retenue depuis longtemps par de nombreux organismes de formation en travail social : apprenants de la formation professionnelle – selon les articles L. 6314-1, L. 6121-2 et L. 6121-2-1 et L.6321-8 du Code du travail) qui ne relèvent pas, du statut d’étudiant.

Ils sont apprenants de la formation initiale, continue ou encore apprentis aux statuts juridiques et financements différents.

De même, au niveau sémantique :

  • Étudiant : c’est « étudier un métier »
  • Apprenant : c’est « apprendre un métier » 

Les places, les prérequis, les enjeux, les dispositions, les concepts, les attendus, les pratiques ne sont pas les mêmes et ne convoquent aux mêmes approches et surtout pas aux mêmes postures.

Attention donc au terme « étudiant », trop souvent notion-valise, mot-portemanteau, amalgame, vocable fourre-tout, abstrait, flou, polysémique et ambigu.

La nouvelle contribution de Vie Étudiante et de Campus (CVEC) pour les éducateurs spécialisés, se référant à l’article L. 841-5 du Code de l'éducation, ne dit rien d’ailleurs d’un nouveau statut juridique des apprenants de la formation en travail social en tant « qu’étudiants ».

 

DANS LE CADRE DU DECONFINEMENT PROGRESSIF, LA MINISTRE DU TRAVAIL MURIEL PENICAUD ANNONCE LA POSSIBLE REOUVERTURE DES ORGANISMES DE FORMATION CONTINUE PROCHAINEMENT.

Selon un communiqué de presse du Ministère du Travail, daté du 3 mai 2020, les organismes de formation seraient susceptibles d’accueillir à nouveau, à partir du 11 mai 2020, des stagiaires en formation continue (salariés, indépendants, demandeurs d’emploi) dans leurs murs, en respectant nécessairement le Protocole national de déconfinement du 3 mai 2020.

L’Institut Saint-Laurent attend de plus amples informations pour organiser un éventuel accueil de ses apprenants en formation continue (uniquement pour le moment) avant sa fermeture estivale annuelle.

En attendant, l’Institut Saint-Laurent poursuit l’accompagnement des apprenants distance, selon la Directive de la DGCS du 16 mars 2020 sur la continuité pédagogique.  


Mardi 21 avril - 17h30

ANNULATION DE TOUTES LES EPREUVES TERMINALES, ECRITES ET ORALES, POUR TOUS LES DIPLOMES DELIVRES AU TITRE DE L’ANNEE 2020 :

propositions de notes par l’établissement de formation, au vu des différentes évaluations conduites lors du parcours de formation des candidats (et dépôt des documents de certification à l’établissement comme initialement prévu).

La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et la Direction générale de l’Enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle (DGESIP) ont communiqué le lundi 20 avril 2020, une note relative à l’adaptation des modalités de certification résultant de la situation d’urgence sanitaire générée par l’épidémie de COVID 19, envoyée aux Préfets de région, aux Directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, aux Rectorats d’académie  et à l’attention des responsables des organismes de formation :

Depuis le 16 mars 2020 tous les apprenants qui étaient dans les différents établissements de formation au travail social ont vu leurs cours suspendus et, pour beaucoup d’entre eux, leur stage annulé avec plusieurs conséquences (perturbation du déroulé pédagogique prévu et pour la production de travaux écrits normalement attendus, impossibilité à organiser certaines épreuves certificatives…)

Dans ce contexte, voici les orientations par la DGCS et de la DGESIP pour tous les diplômes d’Etat du travail social pré et post bac :

  • Annulation de toutes les épreuves terminales, écrites et orales, pour tous les diplômes délivrés au titre de l’année 2020.
  • En lieu et place des notes attendues suite aux épreuves terminales : propositions de notes fournies par les établissements de formation, au vu des différentes évaluations conduites lors du parcours de formation des candidats.
  • Incitation des apprenants à rendre les documents de certification directement à leur établissement de formation, afin de faciliter le suivi pédagogique.
  • Pas de valorisation directe de l’engagement au sein du dispositif de mobilisation des apprenants pour faire face à l’épidémie de COVID-19, mais engagement signalé dans le dossier des apprenants venant à l’appui de son étude par le jury.
  • Pour le Diplôme d’Etat d’Educateur Spécialisé (dont c’est la dernière session), un rattrapage sera organisé au premier trimestre de la prochaine année scolaire.

Dans les prochains jours, la DGCS engagera notamment les modifications de la réglementation des diplômes afin d’encadrer juridiquement l’ensemble du dispositif et la réalisation de documents au plan national pour aider le travail des jurys, notamment une fiche descriptive à remplir par les établissements de formation de décrire le processus d’attribution des notes.

En attendant les textes réglementaires encadrant les modalités exactes de remplacements des épreuves terminales, écrites et orales, pour tous les diplômes délivrés au titre de l’année 2020, la continuité pédagogique de l’Institut Saint-Laurent se poursuit pour toutes les promotions en cours et pour tous les apprenants en modules complémentaires.

 

EPREUVES D’ADMISSION AUX FORMATIONS D’EDUCATEUR SPECIALISE, DE MONITEUR EDUCATEUR ET D’ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL 

L'épidémie de COVID 19 oblige l’Institut Saint-Laurent à revoir les modalités d'organisation de l'admission en formation.

L’Institut Saint-Laurent reste, à ce jour, en attente des textes règlementaires et rectificatifs de la DGCS concernant l’assouplissement exceptionnel des modalités de sélection pour toutes les entrées en formation aux diplômes d’Etat en 2020.

Une fois ces textes connus, les sélections aux entrées en formation de moniteur éducateur et d’accompagnant éducatif et social à l’Institut Saint-Laurent seront relancées.

 

DISPOSITIF DE MOBILISATION DES APPRENANTS EN TRAVAIL SOCIAL POUR FAIRE FACE AUX CONSEQUENCES DU COVID-19 DANS LES ESSMS

A ce jour, 24 apprenants de l’Institut Saint-Laurent en formation initiale, accompagnants éducatifs et sociaux, moniteurs éducateurs et éducateurs spécialisés sont engagés dans le Dispositif de mobilisation des apprenants en travail social (« réserve sociale ») soit 35,82 % des effectifs concernés, et 94 apprenants en situation d’emploi et apprentis sont en poste dans leur structures « employeurs », soit 90,33 % des effectifs concernés.

 

L’ensemble du personnel de l’Institut Saint-Laurent soutient ses apprenants, dans cette période particulière, et reste à leur écoute.

 


Vendredi 27 mars - 17h30

INFO CANDIDATS EDUCATEURS SPECIALISES (ES) - RENTREE SEPTEMBRE 2020

Candidats inscrits sur ParcourSup :

Dans le contexte exceptionnel de mobilisation nationale pour protéger au mieux la population et éviter les rassemblements et les déplacements propices à la propagation de l’épidémie Covid-19, nous vous informons que les modalités d’admission dans la formation sont adaptées à la situation de crise :

Les épreuves orales de sélection sont annulées et remplacées par l’examen des dossiers.
Mais le calendrier Parcoursup reste inchangé !

Du fait de cette modification pour cause de Covid-19, les candidats doivent porter un soin particulier au renseignement des fiches « Projet de formation » et « Activités et centres d’intérêt », conformément à nos critères généraux d’examen des vœux qui sont précisés sur ParcourSup comme suit :

Les fiches "Projet de formation " et "Activités et centres d'intérêt" sont étudiées avec les critères suivants :
- Explicitation de la cohérence du projet de formation avec le parcours du candidat
- Niveau de motivation et positionnement étayés d'une projection dans un parcours de formation
- Positionnement face aux différents types de contraintes et obligations liées à une formation professionnelle
- Représentations de l'éducation spécialisée et de l'intervention sociale
- Réflexion sur le travail de remise en question, le questionnement des évidences et des certitudes dans une profession de la relation humaine
- Rédaction, explicitation du sens de la démarche d'inscription et esprit de synthèse

Dans les éléments liés à la scolarité, sont prises en compte les notes de scolarité suivantes :
- Francais écrit
- Histoire-Géographie ou Etude du monde contemporain
- LV1
- Moyenne générale obtenue au bac ou examen équivalent

Les éléments contenus dans la fiche avenir ou de ré-orientation sont pris en compte sous forme de pondération des éléments ci-dessus.

Les candidats qui ont déjà validé et confirmé leurs vœux ont encore accès à ces rubriques.

Les frais de sélection seront modifiés (85 € au lieu de 170€) et mis à jour sur la plateforme ParcourSup. Les candidats qui auraient déjà réglé l’épreuve orale de sélection se verront rembourser la différence dans les meilleurs délais et au plus tard avant la rentrée de septembre 2020.

Tous les dossiers seront étudiés et évalués.

Pensez bien :

  • à poursuivre votre inscription sur Parcoursup jusqu’au bout,
  • à bien renseigner votre fiche Activités et votre Projet de formation motivé,
  • à procéder au règlement des frais de sélection
  • et à valider vos vœux en formation initiale au plus tard le 2 avril 2020.

Prenez soin de vous et de vos proches.

 


Samedi 21 mars - 11h00

MOBILISATION DES APPRENANTS EN FORMATION SOCIALE, SOLIDAIRES, VOLONTAIRES ET DISPONIBLES POUR ASSURER LA CONTINUITE DE L’ACTIVITE DANS DES STRUCTURES SOCIALES ET MEDICO-SOCIALES ET PALLIER LES ABSENCES DE PROFESSIONNELS LIEES A L’EPIDEMIE DU COVID-19

Depuis le début de la crise sanitaire liée au COVID 19 et de ses répercussions sur le secteur social et médico-social, l’Institut Saint-Laurent, l’ESSSE, l’lFTS et l’Ecole Rockefeller (tous membres de THE SQUARE TO CARE) ont manifesté leur volonté de peser sur la création d'une "réserve sociale" comme c'est le cas du sanitaire.

Cette réserve sociale pouvait être constituée de professionnels volontaires et mobilisables (travailleurs sociaux et futurs professionnels en formation sociale) par les autorités de la cohésion sociale et les agences régionales de santé pour renforcer les structures sociales et médico-sociales confrontées aux conséquences de cette grave crise sanitaire.

Afin d’assurer la continuité de l’activité dans ces structures et pallier les absences de certains professionnels liées à l’épidémie du COVID-19, la Direction générale de la cohésion sociale, dans une Instruction du mercredi 18 mars 2020, a appelé les Préfets de région, les Directions régionales et départementales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, les Commissaires à la lutte contre la pauvreté et les Directeurs généraux des agences régionales de santé à la mise en place en place d’un dispositif de mobilisation des apprenants en travail social volontaires.

Hier, le Préfet de la Région AUVERGNE-RHÔNE-ALPES a publié la note de cadrage pour la mise en œuvre de l’Instruction ministérielle du 18 mars 2020, intitulé « Plan de Mobilisation des étudiants en travail social – COVID-19 ».

Les apprenants en travail social volontaires sont alors appelés à se mobiliser dans une stratégie exceptionnelle de déploiement, dans le cadre de la gestion du stage 3 de la crise COVID-19.

Aussi, tous les stages faisant l’objet d’un accord entre la structure d’accueil, le stagiaire et l’établissement de formation sont maintenus (sous réserve de garantir la sécurité des stagiaires).

Les apprenants en travail social (initialement programmés en période de cours ou d’enseignements dirigés ou pour qui les stages sont suspendus), volontaires pour intégrer le dispositif de mobilisation, doivent se signaler auprès de leur établissement de formation.

La proximité de la résidence de l’apprenant avec la structure demandeuse et l’adéquation des missions avec ses compétences sont des critères prioritaires d’affectation.

Le dispositif de mobilisation des apprenants en travail social sera mobilisé dès lors que les besoins des établissements demandeurs auront été recensés par l’URIOPSS et la Fédération des Acteurs de la Solidarité et adressés par la DRDJSCS aux organismes de formation pour croisement avec leurs apprenants disponibles et volontaires.

Le suivi de la liste des apprenants volontaires de l’Institut Saint-Laurent pour rejoindre le dispositif de mobilisation est assuré par Eric FURSTOS, Directeur, qui lancera dès le 21 mars l’appel au volontariat auprès des apprenants disponibles de l’Institut Saint-Laurent.

Cette liste sera transmise aux services de l’État dès le mardi 24 mars.

Deux formes de cadrage sont envisageables pour ce dispositif de mobilisation : le Contrat à durée déterminée ou la Convention de stage.

Un suivi du positionnement de chaque apprenant volontaire sera réalisé par l’Institut Saint-Laurent.

Cette traçabilité sera opportunément utilisée pour valoriser l’engagement des apprenants au moment de la certification.

 

EPREUVES D’ADMISSION AUX FORMATIONS D’EDUCATEUR SPECIALISE, DE MONITEUR EDUCATEUR ET D’ACCOMPAGNANT EDUCATIF ET SOCIAL 

L'épidémie de COVID 19 oblige l’Institut Saint-Laurent à revoir les modalités d'organisation de l'admission en formation.

Pour les sélections aux formations d’Educateur Spécialisé :

 A ce jour, le calendrier d'inscription aux épreuves d'admission reste le même :

L’Institut Saint-Laurent n’est pas en capacité, aujourd’hui d’en dire plus. Mais il s’engage à tenir informés, dès que possible, tous les candidats :

  • Candidat(e)s Parcoursup : ils recevront toutes les informations depuis Parcoursup.
  • Candidat(e)s hors Parcoursup : ils seront informés par mail par l’Institut Saint-Laurent.

Pour les sélections aux formations de Moniteur Educateur et d’Accompagnant Educatif et Social :

Les inscriptions aux épreuves de sélections (épreuve orale d'admission pour les moniteurs éducateurs, et épreuves écrite + orale pour les accompagnants éducatifs et sociaux) sont prolongées jusqu'au 15 juin 2020.

L’Institut Saint-Laurent est bien conscient des difficultés et du stress que cette situation exceptionnelle peut occasionner pour les candidats. Il s’engage à leur proposer, dès le retour à son activité, une nouvelle organisation des admissions dans les meilleures conditions possibles.

 

L’ensemble du personnel de l’Institut Saint-Laurent soutient ses apprenants et l’ensemble des structures sociales et médico-sociales partenaires dans cette période particulière, et reste à leur écoute.

 


Mercredi 18 mars - 11h00

Face à l’épidémie grandissante de COVID 19, le Président de la République a décidé, le 16 mars 2020, de prendre des mesures pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements. Un dispositif de confinement a été mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, pour quinze jours minimum (Décret n° 2020-260 du 16 mars 2020 portant réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus covid-19).

Pour les stagiaires en formation initiale (voie directe), l’Instruction de la DGCS du 15 mars 2020 prévoit que les stages peuvent être suspendus si la structure d'accueil du stagiaire l'estime pertinent. Toutefois, selon les besoins des terrains de stage, dans cette période très singulière, ils peuvent se poursuivre en cas d'accord entre la structure d'accueil, le stagiaire et l'établissement de formation (si toutes les mesures de sécurité à l’égard des stagiaires sont respectées, l'Institut Saint-Laurent est systématiquement d'accord)

L’Instruction de la DGCS du 15 mars 2020 précise qu’un dispositif sera mis en place pour que les apprenants dont le stage aura été interrompu ne soient pas pénalisés.

Les employeurs et Responsables des établissements de stage contribuent à l’accueil des stagiaires et ont actuellement de grands besoins pour accompagner les personnes accueillies durant cette période de crise sanitaire.

Cependant, toutes les structures ne peuvent actuellement garantir les conditions d'apprentissage, d'encadrement, de protection et de sécurité des stagiaires vis-à-vis du COVID 19, pour de nombreuses raisons liées à l’urgence et la gravité de cette crise.

Aussi, en l'attente de consignes de la part de nos autorités :

  • Si un stagiaire estime que ses conditions de stage et de sécurité ne sont pas remplies, il doit appeler :

- Mme Cynthia BOUTARICQ, Responsable pédagogique, Responsable des pôles AES et ME : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 07.57.44.07.95
- Mme Sylvie POIZAT, Responsable pôle ES : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 07.57.44.07.96

Ou M. Eric FURSTOS, Directeur de site : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.60.91.14.49

pour évaluer ensemble le problème. Selon les situations, le Responsable de l’Institut concerné et signataire de la convention de stage pourra prendre contact avec la structure d’accueil.

  • Les apprenants ayant fini leur stage dernièrement peuvent signer un CDD durant cette période de crise sanitaire.
  • Les salariés en contrat de professionnalisation et les apprentis restent liés, par leur contrat de travail, aux décisions de leurs employeurs.

En attendant, la continuité pédagogique de l’Institut Saint-Laurent s’organise et prend forme. L’ensemble des apprenants vont recevoir sous peu les premières consignes et premiers travaux.

L’ensemble du personnel de l’Institut soutient ses apprenants, dans cette période particulière, et reste à leur écoute.

 


Lundi 16 mars - 15h00

Pour les apprenants en formation initiale (voie directe), comme pour les salariés de la formation professionnelle et les apprentis (situation d'emploi), les responsables des structures et les employeurs peuvent faire appel à eux, durant cette situation de crise inédite pour toute la nation, même pendant les temps de regroupement initialement prévus à l'Institut Saint-Laurent.

En effet, l'organisation de la continuité pédagogique ne couvrira pas toutes les heures théoriques durant la période de crise (seulement entre 15 et 20 %). Tous les apprenants doivent donc se rendre disponible aux besoins des responsables et/ou employeurs. 

Dans cette situation grave qui nécessite la solidarité de tous, il est demandé à tous de limiter les appels et mails, sauf situation particulière et exceptionnelle.

Vous pouvez ainsi contacter, en cas d'urgence uniquement :

- M. Eric FURSTOS, Directeur de site : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 06.60.91.14.49
- Mme Cynthia BOUTARICQ, Responsable pédagogique, Responsable des pôles AES et ME : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 07.57.44.07.95
- Mme Sylvie POIZAT, Responsable pôle ES : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 07.57.44.07.96

L’Institut Saint-Laurent s’engage à tenir informés tous les apprenants, employeurs et partenaires des évolutions de la situation.

Cette page sera très régulièrement mise en jour.

Merci de votre compréhension et soutien.

 


Lundi 16 mars - 11h00

Nouvelles instructions concernant les personnes en stage :
- Les stages peuvent être suspendus si la structure d'accueil du stagiaire l'estime pertinent
- Toutefois le stage peut se poursuivre en cas d'accord entre la structure d'accueil, le stagiaire et l'établissement de formation (l'Institut Saint-Laurent est systématiquement d'accord)

Un dispositif sera mis en place pour que les apprenants dont le stage aura été interrompu ne soient pas pénalisés.

Pour les personnes en contrat professionnel et salariés en formation : se référer à votre employeur.

 


Vendredi 13 mars - 19h45

Attention, nouvelles consignes de la DGCS notamment concernant les stages :

Conformément aux consignes de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) du 13/03/2020, dans le cadre des mesures de prévention liées à l’épidémie de COVID 19, et à la suite des mesures prises par le Gouvernement, annoncées le 12/03/2020 par le Président de la République,
 

l’Institut Saint-Laurent est fermé à partir de lundi 16 mars jusqu'à nouvel ordre.

L’Institut Saint-Laurent met actuellement en place une cellule de crise pour assurer la continuité pédagogique de tous les apprenants via des outils numériques et à distance.

Concernant les stages, ils sont tous annulés et les stagiaires (en formation initiale-voie directe uniquement) ne doivent pas rejoindre leur lieu de stage.

Pour tous les apprenants dont les lieux de stage sont fermés ou viendront à le faire, dans le cadre de la solidarité avec les établissements et services, nous attendons de voir comment nous pouvons mettre en place leur présence sur des structures qui en auraient besoin. La DGCS étudie des possibilités de constituer une « réserve sociale » comme il existe une « réserve sanitaire », qui pourraient ensuite être considérés dans les validations de cursus.

Pour ce qui concerne les salariés en situation d’emploi ou en apprentissage, ce sont leurs employeurs qui décideront de leur présence au sein des structures. Les recommandations émises par l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes pour la gestion de la crise Covid-19 en Etablissements et Services Sociaux et Médico-Sociaux, y compris les structures pour public spécifique rappellent d’ailleurs que les périodes de professionnalisation (pour les apprenants en situation d’emploi et en apprentissage) ne sont pas suspendues (sauf avis contraire interne aux structures), compte tenu de l'application des mesures barrières et de protection à tous les personnels.

Toutes les éventuelles visites de stage sont néanmoins suspendues.

Les contraintes réglementaires liées à l’obtention des diplômes (durée de formation, durée de stage …) seront adaptées par la Direction générale de la cohésion sociale.

Pour les candidats aux épreuves d’admission (Accompagnant éducatif et social, Moniteur éducateur, Educateur spécialisé) : l’Institut Saint-Laurent travaille à la réorganisation des épreuves d’admission et contactera directement les candidats pour les tenir informés.

La position institutionnelle de l’Institut Saint-Laurent pourra évoluer en fonction des différentes instructions ministérielles que nous sommes susceptibles de recevoir.